Énergie renouvelable : laquelle choisir ?

Energies Renouvelables

La préservation des ressources est devenue une véritable préoccupation sociétale. En ce qui concerne les logements, de plus en plus de particuliers souhaitent s’orienter vers les énergies renouvelables. Mais, entre les panneaux photovoltaïques, les éoliennes domestiques, la géothermie ou encore l’hydraulique et la biomasse, il peut être difficile de s’y retrouver. Pour qu’une énergie verte soit réellement écologique et économique, elle doit être adaptée à votre habitation et à vos habitudes de consommation. Découvrez des explications et conseils pour choisir l’énergie renouvelable idéale pour vous.

La source d’énergie renouvelable la plus connue : les panneaux photovoltaïques

Le solaire est probablement la source d’énergie renouvelable à laquelle on pense en premier. En 2020, la puissance du parc solaire photovoltaïque Français dépassait les 10 GW et, avec la transition énergétique, ce chiffre va très vraisemblablement encore augmenter. Cependant, le fonctionnement des panneaux solaires, leur efficacité et leur particularité restent difficiles à appréhender.

Les différents types de panneaux solaires

Les panneaux solaires regroupent deux grandes catégories : les panneaux solaires thermiques et les panneaux photovoltaïques.

Le panneau thermique sert à produire de l’eau chaude. Il s’agit d’une boîte vitrée sombre qui capte les rayons solaires et sous laquelle circule un fluide caloporteur. Le fluide chauffé rejoint ensuite un ballon de stockage où il va pouvoir élever la température de l’eau chaude sanitaire. Les panneaux solaires thermiques peuvent aussi servir pour le chauffage, à condition que votre habitation dispose de radiateurs à eau. Néanmoins, leur dimensionnement ne permet pas de couvrir 100 % des besoins en chaleur l’hiver afin d’éviter, en été, des surchauffes qui endommageraient le matériel.

Les panneaux photovoltaïques sont une source d’énergie renouvelable au fonctionnement un peu plus complexe. Il s’agit de surfaces qui transforment l’énergie du soleil en électricité. Ce processus fonctionne grâce à des cellules photovoltaïques composées de silicium. L’électricité photovoltaïque peut aussi bien alimenter l’eau chaude que le chauffage solaire. Cependant, le faible rendement des panneaux demande une grande surface exposée ainsi qu’un système de stockage si l’on souhaite atteindre une autonomie totale.
Le nombre de panneaux solaires nécessaires dépend de nombreux critères tels que :

  • l’isolation de votre maison ;
  • l’orientation et l’inclinaison de votre toit ;
  • l’emplacement géographique ;
  • la puissance nécessaire à votre installation ;
  • le taux d’occupation du logement.

L’idéal est de réaliser un diagnostic technique préalable à l’installation afin d’estimer la rentabilité et les gains d’énergies atteignables.
Retrouvez davantage de détails sur le fonctionnement de ces équipements dans mon article consacré au choix des panneaux solaires.

L’énergie solaire : avantages et inconvénients

Les panneaux solaires sont souvent vendus comme des équipements permettant d’être totalement autonomes. Ce n’est vrai que dans de rares cas ( maison passive notamment). La majorité du temps, les résultats sont plus nuancés.
Le solaire reste une énergie renouvelable intéressante, mais à condition de bien prendre en compte ses inconvénients.

Avantages des panneaux solaires Inconvénients des panneaux solaires
– La rentabilité des panneaux solaires est très bonne lorsqu’ils sont correctement dimensionnés et bien placés.

– Les panneaux photovoltaïques ont une durée de vie très longue (supérieure à 25 ans).

– Le prix des panneaux solaires est accessible avec la forte concurrence et la possibilité d’aides financières ou de crédits d’impôt.

– L’énergie solaire permet la création d’une source de revenus complémentaires dans le cadre de la revente totale d’électricité.

– Il est aussi envisageable de développer une autoconsommation avec les kits solaires autonomes incluant des batteries.

– Le soleil fournit une énergie renouvelable qui limite les émissions de CO2.
– Pour que l’installation soit efficace, il est essentiel de réaliser une étude ou un diagnostic préalable.

– Ce n’est pas une solution adaptée pour tous les logements ni toutes les régions.

– Il faut prévoir un entretien (nettoyage, coupe des branches ou arbres pouvant faire de l’ombre aux panneaux) ainsi que de potentielles réparations (risques de fuites pour les panneaux thermiques).

– Le solaire reste une source d’énergie intermittente. Sans système de stockage, elle ne peut fournir qu’un chauffage d’appoint.

– Les panneaux solaires de dernière génération utilisent des terres rares.

Une source d’énergie verte complémentaire : l’éolien

Peut-on installer une éolienne chez soi ?

L’énergie éolienne est beaucoup moins répandue chez les particuliers. Pourtant il est possible d’installer des systèmes d’éolienne domestique dans les jardins ou sur les toitures.
On distingue là aussi deux types d’équipements : les éoliennes horizontales et les éoliennes verticales.

Les éoliennes à axe horizontal sont les plus fréquemment utilisées, car elles sont plus rentables. En revanche, elles sont plus chères, bruyantes et imposantes.
Les éoliennes à axe vertical sont moins onéreuses. Elles occupent moins d’espace et peuvent fonctionner avec des vents faibles ou irréguliers. Par contre, elles ont un moins bon rendement et sont encore peu commercialisées.

L’énergie éolienne : avantages et inconvénients

Avantages des éoliennes domestiquesInconvénients des éoliennes pour domestiques
– Une éolienne a une durée de vie de 20 à 30 ans, et demande peu d’entretien.

– C’est une énergie durable et non polluante (en dehors de la fabrication de l’éolienne).

– Il est possible de revendre l’électricité générée.


– Le prix d’achat est élevé et les possibilités d’aides financières peu nombreuses.

– Le rendement des éoliennes est limité et ne permet pas une autonomie complète (dans de bonnes conditions, une éolienne peut fournir sur un an 30 à 50 % de l’électricité consommée par 4 personnes).

– Une demande de permis de construire est nécessaire pour les éoliennes de plus de 12 mètres ( pour les équipements plus petits, une déclaration préalable de travaux est suffisante).

– La pose d’une éolienne domestique est interdite dans les zones militaires, protégées ou classées.

Une source d’énergie complète : la géothermie

Une énergie renouvelable adaptable aux particuliers

Une énergie verte, la géothermie

La géothermie est une énergie verte peu connue du grand public. C’est une technologie qui se base sur les ressources de milieux souterrains. Les centrales géothermiques puisent de l’énergie dans des cavités situées à plus de 1 000 mètres de profondeur et généralement dans des zones volcaniques. En France, on retrouve des zones d’exploitation dans le bassin rhénan, la vallée du Rhône ou la Limagne (Puy-de-Dôme). C’est ce qu’on appelle la géothermie profonde, réservée aux industrielles et aux centrales.

Pour les particuliers, il est possible de mettre en place une géothermie de surface à l’aide d’une pompe à chaleur (PAC) géothermique. Celle-ci va capter la chaleur du sous-sol à travers un réseau de tuyaux situé au minimum à 1 mètre sous la terre. La pompe va ensuite élever cette chaleur pour la rendre compatible avec un circuit de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire. C’est ce qu’on appelle la géothermie horizontale.

Il est aussi possible d’installer un puits pour récupérer la chaleur souterraine avant de l’envoyer dans la pompe. C’est la géothermie verticale qui permet de puiser la chaleur plus profondément et en utilisant moins de surface de terrain.
La température sous le sol étant naturellement constante (aux alentours de 12°), les pompes à chaleur géothermique présentent un meilleur rendement que les PAC aérothermiques.

La géothermie : avantages et inconvénients

Avantages de la géothermieInconvénients de la géothermie
– La géothermie est une source d’énergie renouvelable et écologique.

– Les pompes à chaleur géothermiques offrent un très bon rendement.

– En été, il est aussi possible de produire de la fraîcheur avec le geocooling qui ne sollicite pas la pompe à chaleur.

– Les investissements en géothermie peuvent être en partie financés par des aides nationales et locales.
– Le coût d’installation et le prix de la pompe à chaleur géothermique sont plus élevés que pour une PAC aérothermique.

– Il est important de passer par un professionnel compétent et RGE pour garantir que les tuyaux soient bien installés et qu’ils n’endommagent pas le terrain.

– Il faut dédier une partie de son terrain à l’installation de la PAC géothermique et de ses échangeurs horizontaux ( de 1 à 2 fois la surface à chauffer en fonction des conditions climatiques et de l’isolation du logement).

D’autres sources d’énergie renouvelable à considérer : la biomasse et l’hydraulique

Le bois et l’eau, des sources d’énergie très exploitées

L’énergie biomasse regroupe le bois (bûches, granulés ou pellets) et la méthanisation. L’installation d’un chauffage biomasse résidentielle passe par des équipements tels que les poêles à bois, les inserts et les chaudières à bois. C’est l’énergie verte la plus utilisée en France, tous secteurs confondus.

En revanche, la première source d’énergie renouvelable pour la production d’électricité est l’hydraulique. L’hydroélectricité provient quasi exclusivement des barrages. Cependant, elle est difficilement accessible pour un usage domestique. En effet, il est obligatoire de disposer d’un droit d’eau, c’est-à-dire de l’autorisation d’exploiter un cours d’eau pour générer de l’énergie hydroélectrique. Il faut ensuite procéder à l’achat et à l’installation d’une microcentrale hydroélectrique ce qui représente un investissement important. Enfin, ces installations ont une productivité élevée. Pour éviter tout gaspillage, il est recommandé de se raccorder au réseau public pour pouvoir revendre les surplus d’électricité.

La biomasse : avantages et inconvénients

Avantages de la biomasseInconvénients de la biomasse
– L’énergie biomasse est très répandue et le prix des équipements tend à se démocratiser.

– Le bois bûche est la source d’énergie la moins chère (en excluant le solaire).

– La biomasse est une énergie renouvelable au bilan carbone positif, car elle absorbe, en théorie, plus de CO2 lors de sa croissance qu’elle n’en relâche pendant sa combustion.
– Les équipements de chauffage biomasse demandent un entretien régulier (ramonage par exemple).

– Les foyers ouverts ne sont plus autorisés en tant que systèmes de chauffage (ils sont considérés comme éléments de décoration à cause de leur faible rendement). Il est donc obligatoire d’installer un dispositif supplémentaire.

– La biomasse nécessite une gestion minutieuse des arbres et des stocks naturels. Avec la demande croissante pour cette énergie, des risques de déforestation et d’appauvrissement de la biodiversité augmentent.

– La combustion du bois entraîne l’émission de particules fines et certaines régions incitent à utiliser d’autres énergies.

L’hydraulique : avantages et inconvénients

Avantages de l’hydrauliqueInconvénients de l’hydraulique
– La revente du surplus généré par l’installation hydroélectrique peut constituer un bon complément de revenu. 

– L’hydroélectricité est une énergie renouvelable, fiable et non polluante.

– L’installation d’un générateur hydraulique nécessite un important investissement ainsi qu’un droit d’eau.

– Elle implique de disposer d’un cours d’eau important et régulier à proximité de son habitation.

– C’est une énergie renouvelable très rarement accessible aux particuliers.

Chaque énergie renouvelable possède ses propres spécificités. Bien chiffrer ses besoins et connaître les caractéristiques de son logement est essentiel pour réaliser le meilleur investissement. Pour vous aider dans votre choix, je peux vous proposer des diagnostics de bâtiments. N’hésitez pas à me contacter, je vous conseillerai sur la source d’énergie renouvelable adaptée à votre situation.

Retour à la liste des articles

Contact